Actualités

Lauréats et Talents des Ecoles CCID récompensés

lundi 26 juin 2017

Ecoles de la CCI dordogne
Hier, les Écoles de la CCI Dordogne organisaient une cérémonie en hommage aux jeunes qui ont brillé sur les différents concours auxquels ils participaient cette année.
En tout, ce sont 13 de nos jeunes qui ont décroché des médailles sur 6 concours de haut vol. On pense bien sûr aux MAF (Un des Meilleurs Apprentis de France) mais aussi au concours "Osez l'Entrepreneuriat" ou encore au Trophée des Etoiles J. Robuchon. C'est en présence des maîtres d'apprentissage, des proches, des formateurs et professeurs "coachs" que s'est déroulée la cérémonie. Au titre de l'excellence professionnelle chère à la Société Générale -banque partenaire-, Olivier Blin récompensaient tous les lauréat(e)s. W. Lavaud de La Salembraise (paniers de légumes bio), O. Moreau de la Société Rib's (tabliers pro et litho) et B. Bartolini pour les cafés Merling -tous fournisseurs partenaires-, dotaient généreusement nos jeunes talents.
De chaleureuses félicitations émanaient de Jean-Luc Bousquet (Pdt Commission Formation CCID) et de Vincent ARNOULD, le chef MOF du Vieux Logis à Trémolat et parrain de l'événement. "Je suis très fier de ce qu'ils ont fait avoue-t-il. Perdre, ce n'est pas grave mais je n'aurais pas supporté qu'ils ne donnent pas tout." Cathy Ranoux, la directrice des écoles, a, de son côté, souligné "l'esprit entrepreneurial",très cher à la CCI Dordogne et a tenu à associer son adjointe Florence Maulin à ces succès, "la personne tout terrain" des différentes équipes. Pour les jeunes, ce genre de concours est "une très belle expérience comme l'explique Jean Twari, vainqueur en équipe du trophée Joël Robuchon au Futuroscope. C'était difficile, le temps était compté. Chaque geste compte. Vraiment, c'est un beau concours. Il a lieu tous les 5 ans et j'encourage les jeunes à le faire s'ils en ont la possibilité." L'idée de transmission est également chère au parrain, Vincent Arnould. "Quelqu'un m'a aidé quand j'ai commencé détaille le chef. Il m'a dit, "la seule dette que tu as envers moi, c'est de continuer à transmettre". C'est chose faite.